Senteursphilae.com Votre boutique en ligne de Parfum d'Ambiance
 Livraison 
Livraison

 


 

Statues bouddha

 L’emplacement de l’image du Bouddha Thaïllandais 

Dans la maison, le salon ou la salle à manger sont de bons emplacements pour l’image de votre bouddha à condition qu’il ne soit  posé ni à l’endroit où vous mangez ni sur le sol ou à la hauteur de vos pieds, car considérés comme la partie du corps la plus sale

 

Les meilleurs emplacements sont au-dessus de votre cheminée, sur les étagères, les rebords des fenêtres ou les tables basses.

 

Si vous décidez de mettre l’image du Bouddha sur votre lieu de travail, il vous aidera à vendre vos produits au meilleur prix et sera un élément positif pour votre entreprise.

 

Selon les Thaïlandais, si vous traitez votre Bouddha avec attention et respect, il vous protègera.

 

Les six principales positions de mains du bouddha Thaï et leurs significations

Chaque image de Bouddha reflète une attitude, un évènement ou une période marquante de la vie de Bouddha qui peut être identifié par sa posture ou le positionnement de ses mains. Bouddha est communément représenté dans l’une des quatre postures basiques : assis dans la position du lotus (padmasama), debout (il peut avoir sa main devant sa poitrine dans la position pour donner sa bénédiction), en train de marcher ou de s’incliner (cela signifie qu’il est sur le point de mourir et d’entrer au paradis) ou avec l’un des six positionnements de ses mains (mudrâs) :

Une bosse sur le sommet de la tête (ushnisha): Il était de coutume de penser qu’il s’agissait de la coiffe d’un prince mais progressivement elle est devenue le symbole du grand pouvoir spirituel, de la sagesse et de la connaissance. Sur certaines images, des rayons de lumière peuvent émaner à la fois du front (urna) et de l’ushnishba.

Les oreilles allongées: Les lobes d’oreilles allongés sont là pour nous rappeler que Bouddha était jadis un prince qui portait une panoplie de bijoux parmi lesquels des boucles d’oreilles très lourdes qui ont étiré ses lobes. Bien qu’il ait arrêté de porter des bijoux lorsqu’il a cessé de vivre dans le luxe, ses lobes sont restés allongés.

Mudrâ de la prise de la terre à témoin (Bhûmisparsha-Mudrâ) : Bouddha est assis avec les jambes croisées. La main gauche est posée sur son genou avec la paume vers le haut. La main droite s'étend sur la cuisse droite, la paume et les doigts pointés vers le sol, pour appeller Thorani, la somptueuse déesse de la Terre et combattre le mal

Mudrâ de la méditation (Dhyâni-Mudrâ) : En position assise, la main droite repose dans la main gauche posée dans le giron, paume en l'air et les deux pouces s'effleurant. C'est une des représentations les plus courantes, illustrée par la grande statue de Kamakura au Japon. On l'appel également la position du Lotus

L'attitude de la réflexion :  Après 7 jours, Bouddha quitta l'ombre de l'arbre de Pala et retourna à l'arbre Banyan. Il y contempla la vérité et s'en pénétra, afin de réalisé la profondeur où il était arrivé. Il sentit que les gens qui étaient esclaves de leurs passions auraient des difficultés extrêmes à le comprendre. Dans sa sagesse, il réalisa qu'il y avait des êtres qui pouvaient pénétrer le Dharma facilement, d'autres qui le pouvaient avec difficultés et d'autres qui n'y arriveraient pas

Les escargots martyrs : Selon une légende, alors que Bouddha était dans une profonde méditation, il ne s'aperçut pas qu'il était exposé à une trop forte exposition au soleil, 108 escargots le virent et décidèrent de recouvrir sa tête à l'aide de leurs corps et moururent. Ils firent honorés en devenant les martyrs morts pour protéger Bouddha. Sur cette statue, les boucles de ses cheveux ressemblent à des escargots afin de rappeler cette histoire


La signification du bouddha Rieur Chinois

Le bouddha rieur est toujours un véritable symbole traditionnel de bonheur pour la maison et les personnes qui y vivent ...

Le bouddha rieur est un objet merveilleux pour la décoration d'intérieur ...

Mais le bouddha rieur chinois reste avant tout un véritable objet de tradition que l'on retrouve dans de nombreuses maisons chinoises et asiatiques ...

Apporte santé, joie, prospérité, longévité et une bonne vie accessible a tous : elle se résume à la maîtrise de soi, une attitude exemplaire, de la persévérance, un vif engagement après des autres et une conscience éclairée. Pu Tai a pris exemple sur un moine appelé Kexin vécu sous la dynastie Tang (618-907) en Chine, qui était très populaire. Symbole de la fertilité en Chine pour les femmes n’arrivant pas à avoir d’enfants. Décrit comme un homme enjoué au large sourire, un front ridé, obèse avec un énorme ventre nu. En Chine et au Japon on lui caressent son ventre dans l’espoir que cela porte chance, pourtant pas toléré dans la pratique bouddhiste